Comment créer un massif de plantes de rocaille ?

Comment créer un massif de plantes de rocaille ?

 

Un jardin de rocailles

Un jardin de rocaille n’est beau que s’il est entretenu , il ne faut pas le confondre avec un amas de cailloux fleuris. C’est dire qu’il exige beaucoup de soin , de temps d’attention . Voici un exemple simple d’un jardin de rocaille où serpente une chemin dallé.
Pour créer un tel ensemble , il est préférable de s’appuyer sur un accident de terrain ou de constituer des buttes séparées par des coulées en forme de vallée. Les rochers seront placés en respectant leur position naturelle d’origine. Les plantes s’établiront peu à peu au fil des mois.

Les plantes s’établiront peu à peu au fil des mois. Dans cet exemple , des Lys pourpres ( Convallaria) ont été mélangés aux massifs afin de monter en graine et créer des associations de petits bouquets.

 

Choix de l’emplacement pour créer son massif de rocailles

Choisir de préférence un endroit dégagé, aéré et ensoleillé. La plupart de ces petites plantes prospèrent au soleil et supportent le vent même violent. En cas d’impossibilité, sélectionner les espèces qui aiment l’ombre, sauf celle de gros arbres environnants. Leurs racines tentaculaires ont épuisé le sol et peu de plantes résistent à ces conditions.

Le massif est destiné à être utilisé dans de petites espaces comme des cours, des balcons, terrasses, des terrains de jeux pour les enfants, des jardins des maisons familiales ou encore des accessoires de décoration dans des parcs périurbains. Sinon, on peut essayer de créer des massifs destinés à être mis en valeur dans les zones méditerranéennes, car elles y sont particulièrement appréciées.

Par terre de rocailles

Rocailles en terrasse

Ni la construction , ni l’entretien d’une rocaille ne sont particulièrement contraignants si tout est réfléchi par avance. Eviter cependant, l’erreur classique des pentes abruptes, qui sont sujettes à l’érosion, et garder à l’esprit que les mauvaises herbes sont difficiles à retirer d’entre les rochers une qu’elles sont établies. On doit créer de petites surfaces planes entre les blocs de rochers pour mettre les plantes à l’aise. L’une des meilleures solutions pour cultiver des plantes alpines est le massif surélevé où l’on fait pousser les plantes pour elles-mêmes, et non comme décor d’une construction élaborer.

Dans le but de stabiliser la rocaille, il est nécessaire de planter d’abord les plantes en pots, dans le massif de rocaille, puis de les rentrer à l’automne si elles semblent bien supporter le climat hivernal. Le reste peut être cultivé juste avant la mise en place de la rocaille.

De telles cultures sont faciles à planter et à entretenir. On peut les voir sur tous les côtés. Après avoir choisi l’emplacement et la méthode de construction, s’assurer que le sol est bien drainé et sans mauvaises herbes vivaces. Le drainage est capital. En cas de sol lourd, mieux vaudra placer un lit de briques concassées, de gravillons ou même des drains à une certaines profondeur sous terre. Peu de plantes de rocailles supportent les sols trop humides et mal drainés.

Cela est particulièrement vrai pour la rocaille des haies bien qu’il existe des exceptions comme le compactum vifrinum ainsi que le rhododendron nivalis et le coluteum sont robustes et se plaisent aussi dans un sol très humide. Les plantes les plus adaptées et les plus faciles à entretenir sont les A rlingtonie, aubrieta, chardon et les Sedum chapeau de gendarme qui par le biais de ses branches peut également former une petite rocaille ou un cercle. Les lupins et les rosacées fonctionnent bien dans un environnement humide. Les Armeria vulgaires aux couleurs vives avec les heures chaudes sont bien sûr les rocailles préférées. Ellos peuvent creuser des trous dans lesquels un mélange d’argile et de tourbe sera mélangé.

Pour les distinguer , on les peint en différents tons de rouge. Vont ensuite être disposées les plantes. Sur les plateaux lisses on va mettre des fleurs de cailloux comme les accompagnent de petites plantes vivaces en forme de massifs symétriques. En effet , pour rendre ce jardin terrestre encore plus impressionnant , on agrémentera le décor en peignant en blanc les parties plates des rochers.

 

Le choix des plantes pour son massif de rocailles

Le choix est vaste entre les plantes qui fournissent des masses de couleurs , à croissance rapide et les plantes plus discrètes à pousse lente. On peut associer les deux dans le même massif à conditions de les séparer pour éviter l’étouffement des unes par les autres.

Vérifier l’étalement moyen de chaque plante pour se guider dans les plantations. Eviter les espèces qui sont désordonnées de nature, surtout dans les massifs de petite taille. La saison de floraison des plantes de rocaille dure de février à octobre avec un maximum d’intensité entre avril et juin.

Il faut faire une sélection judicieuse et inclure des espèces à floraison tardive pour la fin de l’été et l’automne. La plantation a lieu pratiquement toute l’année sauf par gel, temps de neige ou grosses chaleurs de l’été. Par temps sec, il peut être nécessaire d’arroser même les plantes bien établies. En ce cas, n’utiliser qu’un jet très doux, en fine pluie, ou un arrosoir muni de sa pomme , en fin de journée.

On peut également arroser bassement les plantes en les trempant légèrement s’il s’agit de plantes tropicales. Les plantes à fleurs doivent être plantées en avril et mai, afin d’obtenir une floraison étalée sur toute la saison.

En conclusion, le choix des plantes pour un massif de rocailles est assez libre et la variété d’utilisation est étendue : dans les jardineries, les magasins de bricolage ou les magasins de jardinage.

Le contraste des formes du massif de rocailles

Des arbustes et surtout des conifères nains sont du meilleur effet. Ils créent un décor hivernal et rompent la monotonie des surfaces plantes par un élan vertical. On les choisira avec discrétion , car avec l’âge ils peuvent devenir envahissants. Plus le massif est petit, plus l’on choisira des espèces à pousse lente, même si tel arbuste doit mettre des années à prendre sa taille adulte . Les formes prostrées ne conviennent pas aux petites surfaces, il faudra les tailler lorsque leurs pousses s’étendront de façon excessive.

Ces arbustes ont un aspect rugueux bien particulier et peu de rosiers peuvent rivaliser avec ce cachet sauvage. L’aspect des conifères nains qui grandissent dans le massif rocailles contribue à en faire une véritable scène de théâtre. On peut composer ainsi un petit bois de buis ou encore, sur une terrasse, ce petit massif en verrasses artificielles sera charmant avec des hélianthes (chélidoines).

 

La taille des plantes de rocailles

La taille est nécessaire aussi pour les espèces à croissance rapide comme les alysses, les aubriettes ou les hélianthèmes. On procède avec des cisailles ou des ciseaux , de préférence juste après floraison et avant que les graines mûrissent et se répandent sur le sol. Les plantes formant des rosettes ou des coussinets denses seront éventuellement déplantés, divisées et replantées après leur deuxième saison pour favoriser les pousses nouvelles et en réduire l’extension. De cette façon, on aura toujours des plantes taillées, toujours en fleurs, toujours pouvant être réparties et toujours en fructification.

Ne jamais oublier le désherbage. Lorsque les mauvaises herbes annuelles ont germé, les biner ou les arracher. Plus on attend , plus le travail est ingrat.

Attention cependant car certaines mauvaises herbes se forment dans le sous-sol et seront difficiles à extirper.

Mais ce n’est pas tout ! Une bonne astuce pour profiter au maximum du rocher de jardin est de l’intégrer aux plantes. Il vous suffit de faire pousser des rosiers ou des plantes grimpantes à la base. Elles s’enrouleront autour de lui pour faire de la végétation et des couleurs.

Une épaisseur de 2 à 3 cm de petits gravillons sous chaque plante et les surfaces libres évite la prolifération des mauvaises herbes, dissuade les limaces et protège les feuilles des méfaits de l’humidité, surtout pour les plantes à feuillage épais ou duveteux, très fragile.

Des exemples de combinaisons bien réussies de plantes

Les rocailles constituent un véritable jardin à part entière, ou plutôt un balcon d’un jardin à part entière. On regroupe des plantes vertes, des fleurs, rhizomes, racines ou bulbes d’un genre et d’une couleur précise pour recréer une ambiance. On y ajoute les espèces d’attrayantes surprises , d’inattendus contrastes, plantes rouges avec des arbres aux feuilles cuivrées, plantes comestibles avec des agapanthes ou des freesias, des bignones avec des lys, des hélianthèmes avec des daturas, des félicias avec des géraniums tubéreux. On peut imaginer des rocailles très maniables, des rocailles si jolies qu’elles en deviennent presque des fleurs exotiques à hauteur de tous les espoirs et se marient également très bien avec les bassins aquatiques.

Les commentaires sont clos.